OUTIL DE MANAGEMENT AYANT LE MEILLEUR RAPPORT COUT / EFFICACITE

LES SIGNES DE RECONNAISSANCE

Toute relation humaine est un échange de signes de reconnaissance : signe verbal ou non, positif ou négatif, conditionnel ou inconditionnel.

Des signes de reconnaissance négatifs sont préférés à l’absence de signes. Par exemple, un enfant fait des bêtises pour attirer l’attention de ses parents. Il obtient des signes négatifs mais c’est préférable à l’indifférence. Si les parents ne changent pas leurs comportements, l’enfant va reproduire son attitude   »ce n’est qu’en perturbant les autres, qu’on obtient des signes de reconnaissances ». Une fois adulte, au travail, il déploiera des stratégies relationnelles conflictuelles afin d’obtenir des signes de reconnaissance.

L’être humain tend à se conformer, à la longue, aux signes qu’il reçoit, ce qui signifie que le comportement d’un individu est fortement dépendant du regard porté par son entourage. Selon la nature et l’intensité des signes qu’il recevra, il n’aura pas le même comportement ni la même performance.

Il existe 4 types de signes de reconnaissance et seuls les 3 premiers sont à utiliser au quotidien :

  • Positifs et conditionnels (liés à ce que la personne FAIT) : « votre intervention était excellente, vous avez fait du bon travail ». Effet sur la personne : MOTIVANT vis-à-vis de la tâche.
  • Positifs et inconditionnels (liés à ce que la personne EST) : « J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec vous ». Effet sur la personne : confiance en soi, renforcement, positif, autonomie.
  • Négatifs et conditionnels : « Votre analyse sur la partie financière du dossier Y est incomplète, voilà ce que je souhaiterais … ». L’effet sur la personne est positif si le signe est précis, concret, basé sur du factuel et donne des repères pour l’action. Si vous émettez ce type de signe, expliquez ce que vous souhaitez à la place.
  • Négatifs et inconditonnels : « Vraiment, on ne peut jamais compter sur vous » « Vous êtes nul ». L’effet sur la personne de ce type de signe est destructeur. Aucun point de repère n’est donné à la personne pour changer. Ces signes négatifs inconditionnels détruisent sûrement  l’estime de soi de la personne et la laissent démunie sur ce qui est attendue d’elle. Ce dernier signe est à proscrire !